Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 15 février 2011

Une journée toute en spiritualité...

Aujourd’hui Mardi 15, ca fait seulement 2 jours que je suis ici et j’ai déjà l’étrange sensation de connaître les lieux par coeur.

Le réceptionniste me demande de changer de chambre et d’en rejoindre une déjà occupée. Manifestement je me retrouverai avec Inchomasinghedfgds, ses 3 colocataires s’en vont.



Le Temple et le market de Kalkaji Mandir
Aujourd’hui direction le Lotus Temple, un grand temple bahaïste érigé dans les années 80. La religion bahaïste est fondée sur l’universalité des croyances et des religions. Elle unit toutes les personnes, de toutes les confessions et origines dans une même croyance portée vers l’espoir et la paix. Comme ça, ca fait un peu temple solaire, et leur église ressemble à une base sur terre pour accueillir les extra-terrestres.

En arrivant à la station Kalkaji Mandir, je me trompe de sortie et me retrouve en plein dans un marché populaire, qui s’articule autour d’un Temple Hindou. Je me retrouve donc seul touriste, observé de tous les côtés en train de chiner des bracelets, pendentifs et autres inutilités aux côtés de la population locale. Ici, les vendeurs ne m’accostent pas, ils me laissent faire tranquillement et me donnent les vrais prix locaux, pas ceux réservés aux touristes. Encore une chose que les autres ne verront pas ! On croise aussi énormément de mendiants.

En avançant je me retrouve devant le temple, dont une grande partie est à l’exterieur. Je ne suis pas obligé de retirer mes chaussures. On ressent énormément la foi des gens et une vraie mysticité dans l’atmosphère. Je croise un enfant dressé près d’un autel qui attache un bracelet de fil orange aux bras des fidèles. Manifestement, on doit en avoir un quand on passe cet autel et j’ai donc droit à mon bracelet. Des musiciens jouent et prient, des gens se prosternent et allument des encens, on se croirait vraiment dans un film.

Je repart dans le market et continue mes courses. Commençant à avoir sérieusement faim, je m’arrête devant un stand où un homme fait des samoussas et autres beignets non-identifiés. Il me tend un samoussa et une petite assiette faite de feuilles séchées dans laquelle il me verse une sauce de légume au curry et me demande 5 roupies. Et c’est très bon ! Même pas assez pimenté pour me faire flancher, je reconnais que j’avais un peu peur de ça.
















Lotus Temple
Je finis par rejoindre le Lotus Temple. A l’entrée, une classe d’enfants se bouscule dans tous les sens. Je me retrouve très vite dans un mini bain de foule de cris et de sourires et d’yeux m’observant, là aussi je me suis cru dans un film style Slumdog Millionaire. Quelques enfants s’approchent de moi et veulent me serrer la main «How are you ? Hello ! Hello !» Ils sont très marrants et ils sont très content que je les prenne en photo.

La visite du temple est très organisée. Du personnel vous reçoit, vous donne une brochure sur la religion Bahaïste et vous introduit dans le Temple. Pas de photo, on oublie toute chose matérielle et on se recueille. C’est tout de même davantage un endroit touristique et je préfere largement ce que j’ai vu au Temple du market.











Nehru Place


Suite à cela je reprend le métro et rejoint Nehru Place. Là bas on trouve un immense marché de l’électronique et une sorte de Montgallet Indien. Il est possible de faire réparer son ordinateur, acheter des pièces et des licences XP, Windows 7, mais pas de Mac. Je trouve aussi une boutique d’appareil photos mais les prix ne sont pas intéressants comparés à la France.

Arrivé en fin d’après midi, je me dis que je retournerai bien au KFC. Je sais ça fait pas très bouffe locale... Je me dirige donc vers le métro puis m’arrête à un Temple Hindou où trônent des statues de Kali et de Vishnou. Un vieil homme qui est assis sur son cyclo devant me fait signe d’enlever mes basket et d’y aller. J’hésite un peu et une femme qui nettoie le Temple au jet d’eau m’y incite aussi. J’y vais et constate que le vieil homme déplace son cyclo devant mes chaussures pour les protéger de la vue des passants. En repartant, il me parle en Hindi en souriant et en hochant de la tête et pareillement qu’à mon premier jour, semble me faire une bénédiction en me touchant le haut du crâne.



ici, on te lamine ton laptop... !





Cérémonie funéraire et crémation en plein air
Un peu plus loin je suis attiré par de la musique dans ce qui semble être un immense jardin. En y entrant je réalise qu’un rite funéraire est en train de se dérouler lorsque je vois des hommes lever le corps enveloppé d’une femme décédée. Je ne sais pas si je dois être là mais personne ne me regarde bizarrement, et je vois même d’autres curieux pénétrer dans le jardin. Un homme habillé de blanc, ce doit être une sorte de prêtre fait des incantations diverses autour du corps. Dans la foule, je perçois une partie de la famille en pleurs. Les hommes entassent alors du bois sur le corps et y mettent le feu. C’est ainsi qu’à lieu une crémation en Inde, et je dois reconnaître que c’est très impressionnant. Evidemment pas de photos. Et encore une fois, je suis le seul étranger présent. Je suis un peu étonné que l’on ne me regarde pas bizarrement, mais je sais que dans beaucoup de pays asiatiques, les rites funéraires sont publics. En tous cas, j’ai pû vivre un moment assez particulier de la vie des indiens, je dois avouer que je ne m’attendais pas à tout cela.


Chandni Chowk
Je termine ma journée en allant à Chandni Chowk, le marché du vieux Delhi. Il fait déjà noir et c’est encore plein de monde. On y vend essentiellement du tissu et des vêtements, il y’a beaucoup d’ambiance si on pénètre dans les petites ruelles qui peuvent paraître glauques, mais sont en fait sans danger.

Je finis par m’arrêter devant un stand à Samoussa et j’en avale trois devant un enfant semble médusé de voir un touriste japonais manger au stand de son père. Je suis assez fier de moi car un jeune indien qui mangeait à mes côtés semblait avoir du mal à supporter le piment... !

Himanchu Sanghani
Après un bref passage au cyber, je rentre à l’hôtel et retrouve mon ami Inchomasinghedfgds, qui s’appelle en fait Himanshu Sanghani ou «Shu». On parle de ma journée et il me dit que je n’aurai pas dû rester à la crémation. Son père lui a expliqué que l’énergie de la personne décédée peut pénétrer en moi et ca ne serait pas bon car je ne la connaissais pas... Puis il m’explique certaines choses à propos des divinités que j’ai photographiées dans les Temples, me dit que j’ai eu du bol d’avoir pû prendre des photos dans le métro sans me faire confisquer l’appareil (C’est interdit de prendre des photos dans le métro de Delhi).
De fil en aiguille, en discutant, on trouve un intérêt commun : il s’avère qu’Himanshu utilise Linux sur son laptop et arrive à faire tourner plein de logiciels d’architectes dessus. Il me dit que peu d’indiens, utilisent Linux à part les informaticiens comme son frère qui l’a incité à essayer. Il a l’air de pas mal toucher parce que l’on parle de lignes de commandes et de choses assez poussées. Les indiens rigolent pas avec l’informatique ! Je lui parle de Mac Os et lui conseille d’essayer. Il y’a de fortes chances qu’il l’installe sur un PC... !

Enfin on part se coucher. Dans la nuit, 2 suisses sont arrivés mais repartiront au petit matin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire